Gustav-Nachtigal-Straße

Gustav Nachtigal (1834-1885) n’est généralement décrit dans les encyclopédies que comme un « explorateur de l’Afrique ». Pourtant, il a joué un rôle clé dans l’établissement de la domination coloniale allemande sur le Togo, le Cameroun ainsi que sur le « Sud-Ouest africain allemand », l’actuelle Namibie. Il a eu recours à la force militaire et, au Togo, même au chantage par la prise d’otages.

Il s’est rendu en Afrique en 1862 dans le cadre d’un voyage de convalescence. Après avoir passé quelques années en Algérie et en Tunisie, il a voyagé pendant plusieurs années en Égypte en passant par la Libye, le Nigeria, le Tchad et le Soudan. Après la publication du premier volume de son rapport de voyage et de recherche en trois parties « Sahara et Soudan » en 1879, la Société de géographie de Berlin l’a nommé président.

Ce qui est moins connu, c’est que Nachtigal a rejoint le service diplomatique en 1882 et a été envoyé à Tunis en tant que consul général du Reich allemand. Sur l’insistance d’Otto von Bismarck, il assume les fonctions de commissaire du Reich pour l’Afrique de l’Ouest. En mission secrète, il s’est rendu sur les côtes de l’Afrique de l’Ouest à bord du navire de guerre Möwe afin de sécuriser les achats de terres déjà effectués par les commerçants hanséatiques en Afrique contre la concurrence européenne en créant des « domaines de protection ». Il a ainsi conclu des « traités de protection » au Togo et au Cameroun au nom du Reich allemand et a ainsi déclaré les territoires comme étant des colonies allemandes. Ce faisant, Nachtigal aurait également eu recours à des méthodes de chantage. En juillet 1884, par exemple, il a tenté d’extorquer le premier « traité de protection » au roi local G.A. Lawson III à Petit-Popo au Togo en retenant prisonniers à bord de son navire de guerre Möwe les deux otages ouest-africains Gomez et Wilson qui avaient été enlevés par la marine allemande à Berlin pendant plus longtemps qu’il n’en avait reçu l’ordre.

Au Cameroun aussi, la mise en place d’un « protectorat » a impliqué la force militaire.

Dans sa fonction de commissaire du Reich pour l’Afrique de l’Ouest, Nachtigal a également légitimé les droits fonciers frauduleusement acquis par Adolf Lüderitz dans la future colonie allemande du Sud-Ouest africain.

Cologne était un point de référence important pour Nachtigal, car il avait de nombreux parents dans la ville. Entre 1858 et 1861, il est médecin militaire à Cologne. 

Teile diese Website mit deinen Freund*innen!

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on whatsapp