Togostrasse

Tangastraße

La ville de Tanga est située au bord de l’océan Indien (République Tanzanie) et fut la colonie allemande la plus peuplée de 1885 à 1918. Continuer à lire…

In-Haus Radio · « Afrika-Viertel » Einführung – Koloniales Erbe in Köln

La ville portuaire de Tanga est située sur l’océan Indien en République unie de Tanzanie. Entre 1885 et 1918, la ville faisait partie de la plus grande et de la plus peuplée des colonies allemandes d’Afrique de l’Est.

Avec le début de la première guerre mondiale, les combats ont également commencé dans les colonies, bien qu’il s’agisse d’une violation de la « loi sur le Congo », dans laquelle la neutralité pour les colonies africaines avait été convenue en cas de guerre européenne.

Le 2 novembre 1914, les Britanniques ont attaqué l’armée coloniale allemande près du port de Tanga. Le commandant des Schutztruppen allemandes était le général Paul von Lettow-Vorbeck.

Bien que la force de Lettow-Vorbeck, composée d’environ 1 100 hommes, ait fait face à une supériorité britanno-indienne d’environ 8 000 hommes, elle a réussi à remporter la bataille au bout de trois jours. La « Bataille de Tanga » a représenté une lourde défaite pour les Britanniques, mais pour les Allemands, ce fut un triomphe précoce.

Lettow-Vorbeck était sorti du conflit militaire avec les Britanniques en héros glorieux, et cette bataille devait servir à l’avenir d’exemple de l’« invincibilité » des Allemands. Peu importe que la Première Guerre mondiale ait fait d’innombrables victimes parmi la population indigène des colonies. La population indigène a été forcée de participer à une guerre qui n’était pas la leur. En fin de compte, jusqu’à un demi-million de personnes ont été directement ou indirectement victimes de la guerre de Lettow-Vorbeck en Afrique orientale allemande, et une grande partie de la colonie d’Afrique orientale allemande a été dévastée.

La dénomination de la Tangastrasse en 1935, en rapport avec l’engagement colonial révisionniste pour la récupération des territoires perdus outre-mer, visait à commémorer ce chapitre « glorieux » du passé colonial de l’Allemagne.

By Marianne Bechhaus-Gerst

Marianne Bechhaus-Gerst est spécialiste des études africaines, de l'histoire et de la culture. Depuis de nombreuses années, elle s'intéresse au passé colonial allemand, en particulier à celui de Cologne et à l'histoire des personnes d'origine africaine en Allemagne, ainsi qu'à l'histoire des rencontres entre l'Afrique et l'Allemagne. Elle est à l'origine de Köln Postkolonial et a élaboré, avec les étudiants, une exposition sur le thème de Cologne et du colonialisme au musée municipal de Cologne.